Madrigal de Bordeaux

PROGRAMME du Madrigal de Bordeaux

madrigal chant desoyseaux diffusion
En savoir plus sur le Madrigal

Pour ce programme du Madrigal de Bordeaux, les artistes se délectent à chanter et jouer les oiseaux.

Eliane Lavail et son quintette vocal, accompagnés d’une flûte et d’un luth, nous convient à un programme musical ornithologique qui, s’il fera la part belle aux compositeurs de la Renaissance, n’en réservera pas moins quelques surprises plus contemporaines ! Un programme très original avec des œuvres de Monteverdi, Schubert…et la création mondiale du « Cortège d’Aristophane » d’Olivier Penard commandé pour la circonstance par Eliane Lavail pour son ensemble professionnel.

La première de ce concert a été donnée le 7 juin 2009 en l’église St Romain de Cenon et le 8 juin à la Cour Mably de Bordeaux.

Artistes : Quintette vocal / Flûte à bec :Patricia LAVAIL / Luth :Laurence Postigo

Direction musicale : Eliane LAVAIL

Oeuvres : Pièces de Janequin, Monteverdi, Mozart, Ravel, Penard…

Lieu : balade musicale et ornithologique en extérieur, dans une cour de château, un parc naturel, ou bien en intérieur.

Durée du concert : 1h

Contact :
Tel/Fax:05 56 32 69 56  @/ polifoniael.diffusion@orange.fr

PRESSE:

Sud-Ouest, 14 janvier 2010

100114madrigalsudouest copie

>

programme oyseaux

 

 

cortge daristophane - olivier penard

cortge daristophane - olivier penard suite

 

Patricia LAVAIL

Pilier de l’ensemble, Patricia Lavail a participé depuis sa création à chaque saison de Fuoco e Cenere. Acclamée pour le naturel de son jeu, elle devient la première lauréate française dans la catégorie « instrument soliste » du prestigieux concours de la musique ancienne de Bruges.

Encore adolescente Patricia Lavail commence à enseigner la Flûte à bec. Titulaire du Certificat d’Aptitude, elle a enseigné et dirigé le département d’instruments anciens du conservatoire de Saint Cloud. Outre avoir formé de nombreux flûtistes, elle a créé plusieurs spectacles au sein de l’établissement (Didon et Enée, Bal de la Renaissance…).

Issue d’une famille de musiciens, elle a été bercée par les polyphonies de la Renaissance et admet une passion pour la chanson française à travers les siècles. Au cours de sa vie musicale Patricia Lavail a exploré avec divers ensembles, Capriccio Stravagante, Suonare Cantare ou Fuoco e Cenere, le répertoire allant du Moyen Âge jusqu’au baroque. Avec l’ensemble Sesquitercia dont elle est membre fondatrice, elle a effectué un travail dans le domaine contemporain. Elle a créé des œuvres de nombreux compositeurs (Konstantin Miereanu, Daniel Tosi, Akira Tamba…) dont elle a fait les premiers enregistrements pour la radio et le disque.

Son désir, à travers ces musiques, est de toucher l’auditeur cherchant un son plus « naturel », plus proche de la voix humaine et par la même une esthétique intemporelle.

 

Laurence POSTIGO

Après des études de guitare et d’écriture au Conservatoire de Bordeaux, elle se spécialise en musique ancienne avec Javier Hinojosa, puis avec Claire Antonini et Béatrice Pornon aux C.N.R. de Paris et Toulouse en luth, théorbe et guitare baroque. Elle obtient ses deux Diplômes Supérieurs de Musique Ancienne et se perfectionne ensuite auprès de Rolf Lislevand à la Musikhochschule de Trossingen (Allemagne).

Elle a assuré régulièrement des prestations à l’Opéra de Bordeaux, au sein des ensembles Sagittarius, Arianna (de Montpellier), avec le Swiss Consort, et son ensemble Accord Superflu.

En 2001, elle fonde avec Béatrice Pornon, le duo a due Cori, due Liuti.

Depuis 2003, elle travaille activement avec la Compagnie de danse ancienne de Christine Grimaldi (créations de spectacles, recherches sur les traités de danses italiennes, ateliers de danses) ainsi qu’avec les ensembles Artemis et Arcante(de Royan), Antiphona (de Rolandas Muleika à Toulouse), et son ensemble Enzina.

Titulaire du C.A de musique ancienne, elle coordonne le département de musique ancienne du C.N.R. de Bordeaux, enseigne la musique de chambre, le luth et la guitare, et donne des Master-Class dans divers stages comme « les Festes Baroques en Terre des Graves de Bordeaux ».

C’est avec la complicité d’Étienne Péclard, violoncelle solo de l’O.N.B.A et de Martin Tembremande, brillant organiste, élève d’Olivier Latry et Michel Bouvard au CNSM de Paris, qu’Eliane Lavail et le Madrigal de Bordeaux, en formation de quintette vocal, nous propose son programme « Lamenti » en forme de ballade musicale autour des grandes lamentations/méditations, de la musique baroque à la musique la plus actuelle.

Monteverdi, Gesualdo, Charpentier et Penard (né en 1974) sont convoqués pour nous faire entendre les déchirements d’Ariane abandonnée à Naxos, les questionnements du Christ avant la Croix, les abstractions cosmiques de la 5ème suite pour violoncelle seul…

Artistes : Quintette vocal / E. Péclard: violoncelle / M. Tembremande: orgue
Direction musicale : Eliane LAVAIL

Œuvres : Miserere » de Marc-Antoire CHARPENTIER
« Lamento d’Ariane » de Claudio MONTEVERDI
« Io tacero » et « Dolcissima mia vita » de Carlo GESUALDO
« Quatre motets pour l’Office des Ténèbres » d’Olivier PENARD
Extraits de la 5ème suite pour violoncelle seul de Jean-Sébastien BACH

Lieu : Eglise + orgue positif

Durée du concert : 1h

Contact :
Tel/Fax:05 56 32 69 56   @ / polifoniael.diffusion@orange.fr

 

Biographies

 

Étienne PECLARD

Étienne PECLARD est lauréat des concours internationaux de Vienne, Munich et Barcelone. Il est, de 1977 à 1990, violoncelle solo de l’Orchestre philharmonique de Radio France, puis de l’Orchestre de Paris, sous la direction de Daniel Barenboïm.

Nommé violoncelle solo de l’Orchestre national Bordeaux Aquitaine (O.N.B.A) en 1990, il se joint à Roland Daugareil et Tasso Adamopoulos pour former le Trio Sartory. Il est également membre du Quatuor à cordes de l’O.N.B.A avec Tasso Adamopoulos et Stéphane Rougier.

 

Laurence LACOMBE

Originaire de Normandie, elle débute le violoncelle à 13 ans. Parallèlement à ses études scientifiques (Bac C avec mention, DEUG A, science et structure de la matière), elle suit des études musicales au Conservatoire National de Région de Caen puis à Paris où elle obtient son prix de perfectionnement et ses médailles d’or de violoncelle et de musique de chambre, successivement dans les classes de Jacques Ripoche, Hélène-Marie Foulquier et Marcel Bardon.

Chargée de cours à partir de 1990 au CNR de Caen pour les classes à horaires aménagés, elle obtient en 1993 son Diplôme d’ Etat et entre aussitôt dans la classe de formation professionnelle d’Etienne Péclard au Conservatoire National de Région de Bordeaux. Dès lors elle conjugue au quotidien son métier de musicienne et sa mission pédagogique.

Laurence Lacombe est depuis 2004 membre de la compagnie Dufil (musique et danse flamenco). Elle joue régulièrement dans les orchestres de la région Aquitaine et fonde avec Blandine Chemin, violoniste, et son mari, Didier Lacombe, altiste, le Trio de Sainte Croix.

Lauréate depuis peu du concours interne de professeur d’enseignement artistique (CNFPT), elle accède en novembre 2006 au grade de professeur de violoncelle au CRR de Bordeaux.

 

Martin TEMBREMANDE

Né en 1987, Martin Tembremande débute l’orgue à Orléans, dans la classe de François-Henri Houbart, puis de Michelle Leclerc. Il poursuit ensuite ses études à Bordeaux, sous la direction de François Espinasse et d’Eva Darracq-Antesberger, et y obtient le premier prix d’orgue du Conservatoire.

En 2006, il intègre la classe de Michel Bouvard et Olivier Latry au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris et suit en outre la classe de clavecin. Lauréat, en 2004, du prix de la ville de Granville, il obtient également le premier prix au Concours Pierre de Manchicourt de Béthune en 2006.

Il collabore entre autres avec la Maîtrise de Radio France, l’Orchestre National de Bordeaux-Aquitaine et le Madrigal de Bordeaux, et se produit régulièrement dans toute la France tant sur des orgues historiques (St Sernin de Toulouse, château de Versailles, église de Souvigny) que sur des orgues plus contemporaines (cathédrale de Bourges).

En 2009 il obtient le premier prix d’orgue du Conservatoire National Supérieur de musique de Paris.

 

Ecoutez un extrait du « Duo des chats » de ROSSINI :
Duo des Chats     

Regarder un extrait du spectacle:

Artistes : 9 chanteurs / Elisabeth Thiplouse: piano
Direction musicale : Eliane LAVAIL

Mise en scène: Stéphane ALVAREZ

Œuvres : « Péchés de vieillesse » de G. ROSSINI
La passeggiata / Ridiamo, Cantiamo / L’amour tambour battant / Les amants de Séville / Duo des chats / La grande coquette / L’orpheline du Tyrol / Un sou / Il carnavale di Venezia …

Lieu : Salle de spectacle

Durée du spectacle : 1h30

Contact :
Tel/Fax:05 56 32 69 56  @/ polifoniael.diffusion@orange.fr

PRESSE:

Revue de presse et critiques du spectacle ROSSINISSIIIIMO donné au Théâtre Le Ranelagh (Paris 16ème) du 2 septembre au 9 octobre 2005 par le Madrigal de Bordeaux.

 

Les Echos, 12 septembre 2005

« Péchés divins

Rendre hommage à Gioacchino Rossini non loin de Passy, où il demeura pendant ses dernières années parisiennes et où il mourut en 1868, peut paraître comme une délicate attention – on n’en aura jamais assez à l’égard de celui qui, durant plusieurs décennies, enchanta les mélomanes de la capitale. En 1829, après le succès d’estime de « Guillaume Tell » à l’Académie Royale de musique, comprenant que son idéal esthétique ne s’accordait pas au goûts d’un nouveau public avide de nourritures plus épicées, il ne compose plus d’opéras. Il écrit encore, pourtant, bon nombre de piécettes pour piano, solos, et ensemble vocaux, certaines d’entre elles regroupées sous le titre charmant de « Petits péchés de ma vieillesse », aussi délicieuses que novatrices.

Ces partitions quelques peu négligées, Éliane Lavail, son Madrigal de Bordeaux et la pianiste Elisabeth Thiplouse les ont choisies pour « Rossinissimo », florilège mis en scène par Stéphane Alvarez. Un spectacle agréable, tant l’invention mélodique y coule à flots, avec humour, tendresse et une pointe de nostalgie, de la pimpante « Passegiatta » au désopilant « Duo des Chats » (bâti sur des bribes de l’ « Otello » rossinien, mais dans lequel le maestro n’est pour rien), il n’est pas une mesure qui ne porte la marque du génie.

M.P. »

Site internet « Cytineo.fr »

« Une jolie rencontre que ce théâtre du Ranelagh – dont l’une des vocations premières était d’abriter des « salons musicaux » – et l’œuvre de Rossini, pétillante de vocalises surprenantes dont la gamme est des plus étendues : des « Péchés de la vieillesse » aux pièces bouffonnes telle « Il Carnevale », des solos aux quatuors, voici une soirée qui respire la joie de vivre ! »

Site internet « Sortir à tous prix »

http://www.sortiratousprix.com/

« Avec le spectacle  » Rossinissimo », Eliane Lavail et Stéphane Alavarez souhaitent offrir au public une soirée pétillante avec le « Madrigal de Bordeaux », où la vocalité est prépondérant, dans l’esprit des manifestations musicales que Rossini aimait à offrir à ses amis dans son salon parisien de la rue de Chaussée d’Antin ou dans sa villa de Passy.

Ses œuvres s’animent d’une fantaisie, d’une gaieté, d’une vie et d’un charme irrésistibles, par des moyens musicaux simples et efficaces. Ce métier rudimentaire qu’on a parfois cru bon de lui reprocher, il tourne en spontanéité au profit de l’invention des situations et de l’imagination mélodique et orchestrale.»

 

Site internet « RESMUSICA »

http://resmusica.com

« Depuis début septembre, le mélomane avide de curiosités peut aller voir et écouter Rossinissimo, le nouveau spectacle lyrique au charme irrésistible du Madrigal de Bordeaux, actuellement au théâtre du Ranelagh. Crée en 1981 cet ensemble vocal professionnel de quatre à seize musiciens dirigé par Eliane Lavail aborde un répertoire très vaste, allant de Janequin à nos jours. Le Madrigal est régulièrement invité à participer à des festivals internationaux et a représenté la France lors du Symposium Mondial du chant Choral de Sydney.

Eliane Lavail, après son spectacle « Autour de Ronsard » et son hommage à la musique de la Renaissance, offre désormais au public une soirée pleine de gaîté dans l’esprit des manifestations musicales que Rossini (lui-même grand amateur de cuisine) aimait à offrir à ses amis dans son salon parisien de la rue de la Chaussée d’Antin ou dans sa villa de Passy. Ces soirées gastronomiques permettaient au célèbre compositeur d’opéras d’improviser au piano quelques boutades musicales et même de se déguiser quelquefois en compagnie de ses meilleurs amis.

Spectacle au menu copieux avec des pièces choisies qui permettent de mesurer l’étendue de la palette rossinienne, solos, duos, ou encore quatuors où l’ou retrouve la vocalité des opéras du maître. Entrées amoureuses, plats à rires et à pleurer et pour finir chariot de desserts, le tout devrait combler l’appétit des mélomanes désireux de bonne humeur, de légèreté, d’humour et de convivialité.

Les différentes mises en scènes astucieuses de Stéphane Alvarez, la variété des déguisements ressaisissent à chaque fois le spectateur. Ce spectacle pétillant à la vocalité prépondérante, est joué dans le cadre d’un petit théâtre à l’acoustique chaleureuse, entièrement couvert de bois, ce qui lui donne son ambiance si particulière, et une intimité hors du commun. »

 

Métro, 23 septembre 2005

« Une soirée pétillante avec le « Madrigal de Bordeaux », où la vocalité est prépondé­rante, dans l’esprit des manifestations musicales que Rossini aimait à offrir à ses amis dans son salon parisien de la rue de Chaussée d’Antin ou dans sa villa de Passy. »

 

SITE « CONCERTONET»

http://www.concertonet.com/

Péchés mignons (de vieillesse)

« Madrigal de Bordeaux: Eliane Lavail (soprano chef), Christelle Belliveau (soprano coquette), Sandrine Labory (soprano volage), Dominique Favat (mezzo du Tyrol),Charlotte Baillot  (alto cycliste), Christophe Belliveau (ténor coureur), Vassil Roussov (ténor maître-chien), Bernard Causse (baryton aveugle), Garik Djagarian (basse à bouteille), Elisabeth Thiplouse (pianiste tournante) Stéphane Alvarez (mise en scène)

Sous le titre «Rossinissimo», l’ensemble vocal Madrigal de Bordeaux dirigé par Eliane Lavail propose au Théâtre Le Ranelagh – à deux pas de Passy, où le compositeur italien résida de 1855 à mort – quarante-deux représentations d’un spectacle de près de deux heures, regroupant dix-huit de ses pièces, dont plus de la moitié tirées des Péchés de vieillesse (1857-1868). 

Sous forme de «menu» on ne peut plus rossinien («Entrées amoureuses», «Plats à rire et à pleurer», «Chariot de desserts»), trois parties se succèdent sans interruption, l’effectif (neuf chanteurs et une pianiste) à géométrie variable permettant d’aller de l’ariette (Pompadour, la grande coquette) au dixtuor vocal a cappella (Toast pour le nouvel an), le très fameux (Duetto bouffe des deux chats, II Carnevale di Venezia, Un sou) et le moins connu alternent, offrant un éventail stylistique assez large, tour à tour encore proche de Mozart ou suggérant déjà Offenbach. 

La mise en scène de Stéphane Alvarez, agrémentée par des costumes rutilants et un décor sobre, crée un tableautin pour chaque morceau: si elle ne brille pas par son originalité, elle comporte toutefois des clins d’œil plaisants. Pour ce qui est de la musique, Rossini, bien entendu, ne ménage pas les voix: dans l’acoustique très naturelle du Ranelagh,  le baryton Bernard Causse tire notamment son épingle du jeu.. le concept astucieux ne manque pas de charme, à l’image d’un bis inattendu, l’Octuor des Chats. »

La terrasse, septembre 2005

« Le petit bijou que représente le Théâtre du Ranelagh – dans le seizième arrondissement -accueille cet hommage pétillant au plus pari­sien des compositeurs italiens. Eliane Lavail, à la tête de l’excellent ensemble vocal Le Madrigal de Bordeaux, et le metteur en scène Stéphane Alvarez rassemblent une brochette de mor­ceaux choisis de Rossini dans cette forme délec­table et intimiste du salon musical que le com­positeur gastronome affectionnait tant. Dans un esprit d’improvisation, le programme met particulièrement en valeur plusieurs des célèbres « Péchés de vieillesse » de Rossini à travers une série de solos, duos ou quatuors vocaux inter­prétés par une équipe de remarquables jeunes chanteurs accompagnés au piano par Elisabeth Thiplouse. »

Site internet « Billetreduc »

http://www.billetreduc.com

-A VOIR ABSOLUMENT – 10/10

C’est un formidable résumé du talent de Rossini, c’est un spectacle merveilleux avec des artistes talentueux. Les costumes d’époque sont éclatants de beauté. Chaque scène est différente. Beaucoup de thèmes sont traités : la misère, le badinage, la puissance et le pouvoir, le pouvoir, la religion. Et surtout il ne faut surtout pas manquer la « scène des chats « miaou » « . J’ai passé un excellent moment.

écrit le 07/09/2005 par : ines (3 critiques, a vu cet évènement avec BilletReduc.com )

-Chouettes opérettes! – 10/10

Un délice pour les oreilles! Les voix sont d’une pureté et d’une justesse merveileuses! Laissez-nous emporter par l’humour, la magie des costumes, la beauté de la salle… La troupe du Madrigal de Bordeaux offre un vrai spectacle de qualité! Et merci pour le thé à la sortie!
écrit le 05/09/2005 par : clown (2 critiques , a vu cet évènement avec BilletReduc.com)

-EXCELLENTISSIMO ! – 10/10

Superbe spectacle musical : tout est parfait ! Voix sublimes, costumes splendides, acteurs et actrices très pro … Bref, c’est original , magnifique et très rafraîchissant. A voir absolument si vous aimez la musique de Rossini, et les jolies voix d’opéra. Merci au Madrigal de Bordeaux pour ce très bon moment

écrit le 05/09/2005 par : KATH (3 critiques , a vu cet évènement avec BilletReduc.com)

-Superbe ! – 10/10

Un spectacle musical de toute beauté (mise en scène, décors, costumes, …) à découvrir pour l’excellente interprétation des 9 chanteurs et la talentueuse pianiste, dans un cadre sublime. écrit le 05/09/2005 par : kim2 (194 critiques , a vu cet évènement avec BilletReduc.com)

-Rossinissimo – 9/10

Bravo au groupe Madrigal de Bordeaux pour cette bouffée de joie. L’interprétation musicale est excellente : les artistes est aussi bons acteurs que musiciens. Merci d’être venu illuminer notre triste et pourtant magnifique théâtre du Ranelagh. (A noter l’amabilité du personnel)
écrit le 23/09/2005 par : chris (1 critique , a vu cet évènement avec BilletReduc.com)

-Rossinissimo fabulissimo – 9/10

Spectacle, tenues vestimentaires, chants et jeux des comédiens/chanteurs : Excellentissime. Bravo
écrit le 13/09/2005 par : eleonore (24 critiques , a vu cet évènement avec BilletReduc.com)

– excellentissimo – 9/10

C’est un moment de bonheur : harmonie des sons, des voix ,des couleurs. Tout est réjouissant et en prime de l’humour. A recommander chaudement

écrit le 05/09/2005 par : cannelle (1 critique , a vu cet évènement avec BilletReduc.com )

-Operettissimo – 8/10

Ce spectacle est de qualité, avec des chanteurs qui se sont véritablement investis. J’ai passé une bonne après midi.

écrit le 26/09/2005 par : jp (216 critiques )

Spectacle : Rita ou le mari battu – Opéra comique de Donizetti

 

Artistes : 3 chanteurs / Elisabeth Thiplouse: piano
Direction musicale : Eliane LAVAIL

Mise en scène: Stéphane ALVAREZ

Scénographie: Elvis ARTHUR

Lieu : Salle de spectacle

Durée du spectacle : 1h20

Contact :
Tel/Fax:05 56 32 69 56  @/ polifoniael.diffusion@orange.fr

PRESSE:

Sud-Ouest, 17 mars 2006

Pour acheter vos places
Se connecter

Pour nous soutenir
Faire un don

Pour les membres
Payer votre cotisation

Association
POLIFONIA ÉLIANE LAVAIL

Château Tranchère
Allée Simone Bouluguet
B.P 50136
33151 Cenon Cedex

Tél./Rép : 05 56 86 85 94
Tél./Fax : 05 56 32 69 56

Mail secrétariat
polifonia@wanadoo.fr